Franquelin : entre mer et montagne

Franquelin : entre mer et montagne

Franquelin est un village situé dans la Manicouagan, à environ 30 minutes de Baie-Comeau et à une heure et demie de Port-Cartier en voiture. Le cœur du village est situé face à la mer, dans le creux d’une colline, ce qui ajoute d’autant plus à son charme. L’ambiance de l’endroit est apaisante et fort charmante.

Un peu d’histoire

Comme plusieurs municipalités de la Côte-Nord, Franquelin a été activement impliquée au développement de l’industrie forestière. Le colonel Robert McCormick, qui a fondé Baie-Comeau en 1937, avait acheté plusieurs terres sur la Côte-Nord, dont celle de Franquelin. Son objectif était de créer sa propre usine de pâte et papier pour survivre à la concurrence en baissant les coûts de production de son journal réputé, le Chicago Tribune.

Officiellement créée en 1979, la municipalité a accueilli plusieurs familles de bûcherons qui s’y sont installées. Cette histoire est d’ailleurs racontée au Village forestier d’antan, un musée à ciel ouvert. Plusieurs infrastructures ont été construites pour abriter les vestiges d’une époque où Franquelin brillait par son dynamisme. Des prêts-à-camper sont également disponibles pour séjourner près de la rivière Franquelin et être initié à la pêche à la mouche ou au lancer léger.

Plusieurs sentiers de randonnée sont offerts aux visiteurs, dont le sentier de la Croix. D’une durée d’environ une heure avec ses 2,5 kilomètres aller-retour et un dénivelé de 150 mètres, le sentier offre une vue imprenable sur le village, la route 138, la batture et le fleuve Saint-Laurent à l’horizon.

Une communauté ancrée

Il y a trois ans, Katie Savard rachetait l’Auberge Franquelin. Alors qu’elle en faisait d’abord l’acquisition pour son histoire et la beauté du lieu, elle rayonne aujourd’hui en racontant apercevoir des baleines en saison estivale et plusieurs pêcheurs venus mettre leur ligne à l’eau, espérant attraper du bar rayé. Selon elle, la richesse de Franquelin se traduit aussi par sa communauté vivante. Son auberge est en quelque sorte le quartier général du village où les gens se rassemblent pour un bon repas, une fête ou simplement faire la découverte d’un lieu d’hébergement confortable et chaleureux. Elle aime aller chercher son pain à la Boulangerie artisanale d’antan où Richard confectionne pizzas et brioches avec générosité. La cantine du dépanneur de Franquelin est quant à elle un incontournable pour ses fruits de mer. Sa propriétaire, Karine, s'efforce de bien garnir son garde-manger pour nourrir sa communauté.

Katie Savard

Parmi les personnes coups de cœur de Katie Savard, il y a monsieur Paquet, un sculpteur de talent. Les chanceux pourront jaser avec lui et, qui sait, peut-être aussi se procurer ses merveilleuses herbes salées que Katie cuisine avec soin dans son auberge. Don Gagnon est également un être de cœur que l’on aime croiser sur son chemin. Il part souvent avec sa canne et son sac à dos se faire un petit lunch sur le bord de la mer.

Franquelin, on s’y arrête pour la pêche au bar rayé, pour observer les baleines, pour s’offrir un moment de repos, mais surtout, pour rencontrer des gens amoureux de leur village et aux milles et une histoires à raconter.  

Retour au blog